Cet article vise à éclairer la question dans le titre en faisant appel aux références institutionnelles dans lesquelles des éléments de réponse sont apportés. 

Réponse commune à toutes les disciplines.

En 2010, la FESeC a publié un document qui rappelle les principales balises pour l’évaluation.

Le document ci-dessous est directement accessible sur le site du SeGEC.

Télécharger (PDF, 88KB)

On retiendra notamment que l’évaluation repose sur des apprentissages réalisés de manière explicite: la mobilisation des ressources est évaluée dans le cadre de situations entrainées en classe. L’évaluation n’est donc jamais une surprise pour l’élève.

Réponse apportée à travers le programme de géographie

Le programme de géographie/FGS précise, à la page 37, au 2e paragraphe

“L’évaluation à valeur certificative se fonde en priorité sur la maitrise des compétences.

L’évaluation des savoirs et savoir-faire entre aussi en ligne de compte, y compris pour une part modérée de la restitution de certains savoirs.les compétences transversales énoncées sont évaluées uniquement à titre formatif.”

“Les compétences sont certifiées u moins une fois par année.

Il appartient à l’équipe des professeurs de géographie et de FGS de déterminer les règles de pondération et de les transmettre aux élèves en début d’année: quel est le poids relatif de chaque compétence? Quelle est la part des compétences et celle des savoirs et savoir-faire”…

Il y est également fait références aux outils d’évaluation interréseaux (voir plus bas).

Réponse apportée à travers les outils pédagogiques

En 2012, le FESeC a publié un outil intitulé “MISE EN ŒUVRE DES COMPÉTENCES

Cet outil met en évidence, à la page 5, les liens entre les compétences transversales énoncées dans le programme et les spécificités de la démarche en géographie.

Ces liens permettent d’éclairer ce que l’élève est amené à réaliser (type de tâche et production attendue) pour chacune des compétences.

Réponse apportée à travers les outils de la commission des outils d’évaluation (COE)

Les outils d’évaluation de la COE ont été construits selon une démarche précise (Présentation générale des outils d'évaluation pour les Humanités générales et technologiques (document Adobe Acrobat, ressource 1499) Présentation générale des outils d’évaluation ) et sur la base des compétences et savoirs fixés dans le référentiel.

Dans un souci de structuration, les compétences et savoirs définis dans les référentiels ont fait l’objet de regroupements par « familles de tâches ». Ces regroupements de compétences et savoirs ont été réalisés sur la base d’identification de tâches ayant en commun des caractéristiques jugées fondamentales.
A partir des familles de tâches (voir le Outil d'évaluation familles de tâches en géographie (document MS Word, ressource 5024) texte de présentation) mises en évidence pour la discipline concernée, des outils d’évaluation ont pu être conçus.

En plus de donner des indications relatives au niveau attendu, ces exemples d’évaluations mettent à la disposition des enseignants des grilles d’évaluation construites sur base de critères spécifiques.

Réponse apportée par chaque école

Chaque établissement scolaire a la liberté de communiquer les résultats selon des modalités propres. Elle prend les mesures nécessaires pour informer les élèves et les parents de ces modalités en début d’année.

Certains préfèreront utiliser les intitulés des capacités transversales pour communiquer (page 17 du programme). D’autres organiseront la communication sur base des savoirs et savoir-faire disciplinaires (voir tableaux synoptiques ci-dessus).

Quelles que soient ces modalités, les acquis d’apprentissages certifiés doivent êtres ceux qui figurent dans le référentiel des compétences terminales et savoirs communs.