• Année: 3e
  • Prérequis : comparer deux documents, identifier l’auteur d’un document ainsi que ses qualités
  • Durée approximative: 50 minutes

1. Contextualisation dans le parcours en Histoire

Cette situation d’apprentissage permettra à l’enseignant d’observer les acquis d’EDM de ses élèves concernant la comparaison de deux documents et l’identification de l’auteur d’un document, tout en entrant dans la critique de fiabilité. En effet, comparer des documents permet de mettre en évidence des ressemblances et des différences dans les informations relatées. Ces ressemblances et différences de contenu, associées aux arguments de confiance et de méfiance issus de la carte d’identité des documents permettront à l’élève d’évaluer plus finement la fiabilité de ces deux documents.

Cette  situation d’apprentissage permet donc d’entrer dans la compétence “critiquer” qui est à pratiquer de manière complète en fin de 3e après avoir été travaillée à travers différents exercices simples rappelés en p. 29 du programme d’histoire. 

2. Documents

a) Document 1 : article La peste antonine, dans fr.wikipédia.org, consulté le 25 août 2020

b) Document 2 : La “peste antonine”, par Anne Daguet-Gagey deuxième épisode de la série réalisée (en confinement) par l’UFR d’Histoire, Géographie, Patrimoines de l’Université d’Artois, diffusée sur l’application Watch de Facebook, consultée le 15 septembre 2020.

    • Anne Daguet-Gagey (1963-…) : Professeur d’histoire romaine et directrice de l’UFR Histoire-Géographie-Patrimoines. Docteur en histoire et maître de conférences en histoire romaine à Paris 8.
    • UFR : Unité de Formation et de Recherche qui dans une université associe des département de formation et des laboratoires de recherche.
    • Université d’Artois dont le siège est à Arras et implantée dans 5 villes se situe dans les Hauts-de-France (Nord de la France à la frontière de la Belgique)

Conditions de réalisation (pour l’enseignant) :

Il est à noter qu’une des conditions de réalisation de cette situation d’apprentissage est le référencement correct et complet des documents. L’enseignant veillera également à donner aux élèves les clés pour identifier les compétences/qualités d’un auteur.

Ainsi, la vidéo, référencée uniquement comme issue de Facebook, n’aurait pas permis à l’élève d’identifier correctement l’auteur comme expert.

3. Consignes

Afin d’évaluer la fiabilité des documents ci-dessus, il t’est demandé de répondre aux questions suivantes :

  1. Identifie les auteurs de chacun des documents ainsi qu’une de ses compétences/qualités ;
  2. Organise les arguments ci-dessous en deux catégories: raisons d’avoir confiance et raisons de se méfier :
    1. Le nom de l’auteur n’est pas identifiable, je ne connais donc pas ses compétences. 
    2. Le document fait appel à des informations vérifiables. L’auteur utilise des notes de bas de pages pour identifier l’origine de ses informations.
    3. Le document est issu de l’encyclopédie Wikipédia, encyclopédie libre, collaborative et gratuite. 
    4. L’auteur du document est un expert, un spécialiste du sujet dont il parle. Il est compétent. 
    5. Son expertise sur le sujet est reconnue par ses pairs.  
    6. L’auteur était présent au moment des faits en tant qu’administrateur romain. Il était au plus prêt des informations qu’il relate. 
    7. L’auteur(e) est historien(ne), professeur(e) d’Université. 
    8. L’auteur fait part de son opinion, il n’est pas neutre. Il utilise des “!!!!”, des propos orientés comme “massacre” ou lieu de “nombreux morts”, par exemple. 
    9. J’ai confiance car, Wikipedia est une encyclopédie participative et collaborative dont le contenu est alimenté par de multiples contributeurs qui peuvent se compléter, se corriger et se contrôler mutuellement. Je peux accéder à la liste des contributeurs dans l’historique de l’article ; 
    10. Wikipédia utilise des bandeaux pour alerter le lecteur du manque de sources, de problème de neutralité, … Cet article n’en possède pas.
    11. Le document est précis. L’auteur développe le sujet : il donne des dates, des lieux, nomme les personnes ; 
    12. La présence d’hyperliens dans l’article ou la mention d’une source permet au lecteur de recouper et d’approfondir de nombreuses informations ;
    13. Les références bibliographiques sont multiples, variées et mises à jour (recherches récentes);
    14. L’auteur développe le sujet : il remet le fait dans son contexte plus large, il compare différentes sources, différents auteurs ;
    15. L’auteur est nuancé : il ne rapporte pas les faits d’un seul auteur, il questionne les informations relatées ; 
  3. Complète le tableau ci-dessous en sélectionnant et complétant 3 arguments de confiance ou de méfiance parmi ceux cités précédemment.
    (3 arguments par ligne) J’ai confiance car … Je me méfie car …
    Document 1

    – …

    -…

    -…

    -…

    -…

    -…

    Document 2

    -…

    -…

    -…

    -…

    -…

    -…

  4. Complète les cases du tableau suivant et veille à justifier correctement ton choix :
  Document 1 Document 2
Ressemblance(s)-Point(s) commun(s) : 2 minimum    
Une différence    

 

4. Exemple de production(s) attendue(s)

  1. Identifie les auteurs de chacun des documents ainsi qu’une de ses compétences/qualités ;

Document 1 : Il s’agit d’un article de Wikipédia, encyclopédie collaborative dont les contributeurs sont identifiables par des pseudonymes. Donc chaque article possède plusieurs “auteurs”/contributeurs dont il est possible de consulter la liste.

Pour l’enseignant : Ainsi en date du 21 septembre 2020, l’article “peste antonine” de Wikipédia a connu 47 rédacteurs (38 contributeurs et 9 robots). Luscianusbeneditus est le contributeur le plus important avec 49,3% des modifications apportées à l’article et 87,9% du texte ajouté. Son centre d’intérêt est l’histoire romaine en particulier, ce qui est confirmé par ses nombreuses contributions dans ce domaine. Il est enseignant, maître de conférence des universités et chercheur

Remarque : Ces informations sont consultables pour chaque article de l’encyclopédie. Pour cela, cliquer sur “Voir historique” –> “auteurs et statistiques”. Ensuite, un hyperlien est associé à chaque contributeur afin d’accéder à sa page de présentation. Ceux-ci sont libres d’y mettre ou pas les informations qu’ils souhaitent afin d’identifier “leurs compétences” à défaut de leurs nom et prénom et/ou “CV”.

Les contributeurs identifiés par une série de chiffre sont des rédacteurs qui ne possèdent pas de compte sur Wikipédia et qui sont identifiés, par défaut, par leur adresse IP.

Document 2 : L’auteur des propos est Anne Daguet-Gagey, Professeur d’histoire romaine et directrice de l’UFR Histoire-Géographie-Patrimoines. Docteur en histoire et maître de conférences en histoire romaine à Paris 8. Facebook n’est donc par l’auteur de la vidéo, ni des propos qui y sont tenus, mais n’est qu’un média de communication.

 

2.Organise les arguments ci-dessous en fonction de s’ils t’invitent à te méfier ou à avoir confiance :

J’ai confiance car … Je me méfie car …
  1. Le document fait appel à des informations vérifiables. L’auteur utilise des notes de bas de pages pour identifier l’origine de ses informations.
  2. Le document est issu de l’encyclopédie Wikipédia, encyclopédie libre, collaborative et gratuite. 
  3. L’auteur du document est un expert, un spécialiste du sujet dont il parle. Il est compétent. 
  4. Son expertise sur le sujet est reconnue par ses pairs.  
  5. L’auteur était présent au moment des faits en tant qu’administrateur romain. Il était au plus prêt des informations qu’il relate. 
  6. L’auteur(e) est historien(ne), professeur(e) d’Université. 
  7. J’ai confiance car, Wikipedia est une encyclopédie participative et collaborative dont le contenu est alimenté par de multiples contributeurs qui peuvent se compléter, se corriger et se contrôler mutuellement. Je peux accéder à la liste des contributeurs dans l’historique de l’article ; 
  8. Wikipédia utilise des bandeaux pour alerter le lecteur du manque de sources, de problème de neutralité, … Cet article n’en possède pas.
  9. Le document est précis. L’auteur développe le sujet : il donne des dates, des lieux, nomme les personnes ; 
  10. La présence d’hyperliens dans l’article ou la mention d’une source permet au lecteur de recouper et d’approfondir de nombreuses informations ;
  11. Les références bibliographiques sont multiples, variées et mises à jour (recherches récentes);
  12. L’auteur développe le sujet : il remet le fait dans son contexte plus large, il compare différentes sources, différents auteurs ;
  13. L’auteur est nuancé : il ne rapporte pas les faits d’un seul auteur, il questionne les informations relatées ; 
  1. Le nom de l’auteur n’est pas identifiable, je ne connais donc pas ses compétences. 
  2. Le document est issu de l’encyclopédie Wikipédia, encyclopédie libre, collaborative et gratuite. 
  3. L’auteur fait part de son opinion, il n’est pas neutre. Il utilise des “!!!!”, des propos orientés comme “massacre” ou lieu de “nombreux morts”, par exemple. 

3. Complète le tableau ci-dessous en sélectionnant et complétant 3 arguments de confiance ou de méfiance parmi ceux cités précédemment.

Ci-dessous des exemples de réponses attendues

(3 arguments par ligne) J’ai confiance car … Je me méfie car …
Document 1

-L’auteur est nuancé : il ne rapporte pas les faits d’un seul auteur. Ainsi, les contributeurs font notamment référence aux historiens Peter Brown ou à James Gilliam.

– L’auteur est nuancé : les contributeurs nuancent l’apport des différentes sources : “toutes les sources n’ont cependant pas la même valeur”

-L’article possède des notes de bas de pages permettant d’identifier l’origine des informations, comme par exemple la note 9 concernant la mention d’oracles de Claros en lien avec l’épidémie. Si nous le souhaitons nous pouvons donc vérifier l’information

-…

-Le nom de l’auteur n’est pas identifiable, je ne connais donc pas ses compétences. Par définition, l’encyclopédie Wikipédia est une encyclopédie collaborative qui incite ses contributeurs à utiliser un pseudonyme et qui sont libres de donner ou pas des informations concernant leurs qualités. Ici, les informations sont nombreuses au sujet du contributeur principal, mais pas concernant d’autres rédacteurs de l’article. 

-…

 

Document 2

-L’auteur, Anne Dagey-Gagey, est une experte du sujet en tant que Docteur en histoire et maître de conférence en histoire romaine

-L’auteur développe son sujet en le remettant dans son contexte. Anne Dagey-Gagey, en plus de situer dans son siècle l’épidémie, elle la situe dans l’espace et en fonction des règnes des Empereurs romains

-l’auteur est précis : Anne Dagey-Gagey cite notamment les dates de la guerre romano-parthique (161-166), le nom du commandant (Lucius Verus) ou de généraux (Avidius Cassius), ou encore le nom de Ctésiphon, capitale Parthes. Lorsqu’elle fait référence à des personnes, comme Galien ou Marc-Aurèle, Anne Dagey-Gagey si les qualités pour lesquelles elle y fait référence. Galien, médecin de Pergame du IIe siècle qui se rendit à Rome durant l’épidémie ou Marc-Aurèle , Empereur qui connut l’épidémie durant son règne.

-L’auteur est nuancé : il ne rapporte pas les faits d’un seul auteur. L’auteur fait ici référence à des auteurs contemporains des faits comme Galien ou plus tardifs comme Ammien Marcellin, parmi d’autres

-L’auteur est nuancé :  il questionne les informations relatées. Concernant la baisse d’informations (monnaie, épigraphies, …) significative d’une conséquence de la peste antonine, Anne Dagey-Gagey se questionne sur la cause unique d’une diminution d’informations dans un contexte de guerres, de révoltes et de famines. 

  • /

4. Complète les cases du tableau suivant et veille à justifier correctement ton choix :

Ci-dessous un exemple de réponses attendues

  Document 1 Document 2
Ressemblance(s)-Point(s) commun(s) : 2 minimum

– la peste antonine est l’épidémie la plus documentée tant par des auteurs contemporains des faits que par des auteurs plus tardifs;

– La peste antonine est appelée “Galenic Plague” dans le monde anglo-saxon;

-Variétés des sources d’informations : papyrologiques, épigraphiques, archéologiques, …

-Conséquences de l’épidémie : diminution des sources d’informations (monnaie, épigraphies, …)

-Un papyrus égyptien témoigne de la présence de l’épidémie dans cette région ; 

-Chacun des 2 documents appuie ses propos sur des recherches actuelles (Doc 1 : Peter Brow; doc 2 : Kyle Harper par exemple)

-Les 2 documents ont un discours nuancé appuyé sur différents témoignages du passé

-Une liste de références bibliographiques se trouvent à la fin de chacun des 2 documents. Certaines de ces références sont d’ailleurs communes aux deux documents. 

Une différence Nature de la maladie : inconnue peut-être la variole La nature de l’épidémie ne fait plus guère de doute, il s’agit de la variole. L’auteur appuie ses propos sur les symptômes décris notamment dans un ouvrage de Galien. 

 

5. Apprentissages à structurer dans le cours

  • Ressources :
    • savoirs : Antiquité, les siècles, polythéisme, Empire romain, l’histoire est une enquête nécessitant le croisement et la confrontation de traces du passé
    • savoirs historiens: multiplicité des sources d’informations (sources épigraphiques, archéologiques, textuelles, papyrologiques), arguments de confiance/méfiance, …
    • savoir-faire : comparer deux documents, justifier une information, identifier l’auteur d’un document, nommer ses compétences, lire une référence bibliographique, lire une notice biographique.

Remarques :

-Même si les contributeurs d’un article de Wikipédia et leurs compétences ne sont pas (toujours) identifiables, l’élève peut apprendre à évaluer la fiabilité d’un article de l’encyclopédie par d’autres moyens. Il pourra, comme ici, recouper les informations d’un article avec celles d’un expert reconnu. 

-L’élève aura également appris qu’un article de Wikipédia pouvant être continuellement modifié, il est nécessaire d’indiquer la date de consultation dans la référence bibliographique. 

– Ces deux documents illustrent parfaitement le fait que l’histoire est bien la mise en récit d’un fait du passé sur base de multiples traces qui nous sont parvenues en tout ou en partie. Cette mise en récit est de fait partielle puisqu’elle dépend de l’état des recherches, des fouilles, … Elle doit donc être faite avec modestie et nuance.

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et des acquis

La pondération est fonction du niveau de l’apprentissage.

Éléments évalués
Critères de qualité Pondération
Lire une notice biographique -L’auteur et une de ses qualités/compétences sont citées;

0-1-2 

0-1-2

Arguments de fiabilité

-Les arguments sont correctement classés dans les 2 colonnes;

-3 arguments de confiance/méfiance sont associés correctement à chaque document ; 

-Ces 2×3 arguments sont complétés par des exemples issus des documents et/ou des notices biographiques.

…/5 (-0,5pt/erreur)

 

0-1-2-3 / 0-1-2-3

–> … /6

0-2-4-6 / 0-2-4-6

–> ... /12

Comparer deux documents

-2 ressemblances sont citées ; 

-1 différence est explicitées pour chaque document.

0-1-2-3-4

0-1-2-3-4

Remarque : Il est à noter que des arguments du type : “j’ai confiance, c’est un expert”; “je n’ai pas confiance, c’est wikipédia”, “il n’est pas neutre”; “il y a des références bibliographiques”, … démontrent que l’élève n’a parcouru que la moitié du chemin de la fiabilité oubliant de justifier son argument par un exemple issus du document. Les éléments de fiabilité doivent s’appuyer sur le document lui-même et non être l’expression d’une liste dans laquelle on aurait coché certains arguments. 

7. Piste(s) pour le transfert et/ou l’évaluation des apprentissages

L’enseignant pourra réaliser ce même type d’apprentissages sur tout autre sujet dans la suite de son parcours d’enseignement. L’enseignant veillera à limiter le nombre de document ainsi que leur longueur.

8. Pour aller plus loin  …

  • Des webinaires, 4 modules à prendre en tout ou en partir, sont régulièrement donnés sur l’utilisation de Wikipédia en classe d’histoire. Vous pouvez consulter les offres sur ici ou faire votre demande de webinaire à celine.demoustier@segec.be