• Année :  1ère et 2e année
  • Prérequis :  lire une carte thématique, utiliser des repères spatiaux à l’échelle de la Belgique (principales villes, Régions administratives, provinces, pays frontaliers, hydrographie). 
  • Durée : 35′
  • Niveau de complexité :

1. Contextualisation dans le parcours en EDM

La répartition de la population en Belgique est un facteur clé pour comprendre la répartition des voies de communications, des activités économiques ou commerciales. Proposer aux élèves une analyse de la carte de la population  à l’échelle de la Belgique et/ou de l’Europe et/ou du Monde permet d’avoir une vue plus globale en lien avec trois concepts du programme (mobilité, commerce et production).

Au sein de cette situation d’apprentissage, l’élève est amené à décrire la répartition spatiale de la population en mettant en évidence les espaces fortement/moins peuplés. Il serait judicieux de poursuivre cette observation en proposant à l’élève de mettre en lien la répartition spatiale de la population avec la répartition spatiale du réseau autoroutier. Une activité d’apprentissage a été réalisée sur cet espace numérique en guise de prolongement de cette activité.

2. Documents

CARTE 1 CARTE 2

3. Consignes

Tâche : Décris la répartition spatiale de la population en Belgique. Veille à mettre en évidence dans ton commentaire des espaces densément peuplés et moins densément peuplés.

Autres consignes pour évaluer la maîtrise des ressources nécessaires pour construire le texte de situation :

1. En prenant appui sur la carte 1, nomme les villes numérotées à l’aide de l’Atlas ou de tes connaissances.

2. En prenant appui sur la carte 1, cite le pays frontalier le plus proche des villes suivantes :

    • Anvers : ……………………………..
    • Hasselt : …………………………….
    • Courtrai : …………………………….
    • Tournai : ………………………………
    • Arlon : …………………………………..

3. En prenant appui sur la carte 2, cite la ou les Région(s) concernée(s) par l’espace A.

4. En prenant appui sur la carte 2, propose une manière de nommer les 3 espaces mis en évidence.

5. En prenant appui sur la carte 1 et sur l’Atlas/connaissances, coche le repère spatial qui délimite un espace où la population est dense d’un espace où la population est faible.

      • le tracé de l’Escaut
      • le tracé de la Sambre
      • le tracé de la Meuse
      • le tracé du Canal Albert
      • le tracé de la Sambre et de la Meuse

4. Exemple de production(s) attendue(s)

Tâche : Décris la répartition spatiale de la population en Belgique. Veille à mettre en évidence dans ton commentaire des espaces densément peuplés et moins densément peuplés.

En Belgique, la population est plus importante au nord du sillon Sambre et Meuse.  Au nord du pays, le triangle formé par Gand, Anvers et Bruxelles concentre une population nombreuse. En Wallonie, c’est dans le sillon industriel que la population est la plus importante.

Au sud du sillon Sambre et Meuse, la population est plus faible. Cependant, un espace plus peuplé se démarque au sud du pays, dans les communes frontalières avec le Luxembourg.

Autres consignes pour évaluer la maîtrise des ressources nécessaires pour construire le texte de situation :

1. En prenant appui sur la carte 1, nomme les villes numérotées à l’aide de l’Atlas ou de tes connaissances.

  • 1 = Anvers
  • 2 = Gand
  • 3 = Bruges
  • 4 = Courtrai
  • 5 = Tournai
  • 6 = Bruxelles
  • 7 = Mons
  • 8 = Charleroi
  • 9 = Namur
  • 10 = Liège
  • 11 = Louvain
  • 12 = Hasselt
  • 13 = Arlon

2. En prenant appui sur la carte 1, cite le pays frontalier le plus proche des villes suivantes :

    • Anvers : Pays-Bas
    • Hasselt : Pays-Bas
    • Courtrai : France
    • Tournai : France
    • Arlon : Grand-Duché du Luxembourg.

3. En prenant appui sur la carte 2, cite la ou les Région(s) concernée(s) par l’espace A.

Flandre et Bruxelles-Capitale

4. En prenant appui sur la carte 2, propose une manière de nommer les 3 espaces mis en évidence.

    • Espace A : Triangle flamand ou Triangle Gand-Anvers-Bruxelles
    • Espace B : Sillon Sambre et Meuse ou sillon industriel wallon.
    • Espace C : Arlon ou communes luxembourgeoises limitrophes au Grand-Duché du Luxembourg.

5. En prenant appui sur la carte 1 et sur l’Atlas/connaissances, coche le repère spatial qui délimite un espace où la population est dense d’un espace où la population est faible.

      • le tracé de l’Escaut
      • le tracé de la Sambre
      • le tracé de la Meuse
      • le tracé du Canal Albert
      • le tracé de la Sambre et de la Meuse

5. Apprentissages à structurer dans le cours

  • Savoir-faire: /
  • Savoirs: Repères spatiaux à l’échelle de la Belgique

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et des acquis

La pondération est fonction du niveau de l’apprentissage (première phase de l’apprentissage ou un élément consolidé).

Éléments évalués Critères de qualité Pondération
Savoirs Utiliser des repères Les 13 villes sont correctement identifiées. 0-1-2-3-4-5-6
Les pays frontaliers les plus proches sont correctement identifiés. 0-1-2-3-4-5
Les Régions correspondantes à l’Espace A sont correctement indiquées. 0-1-2
Les 3 espaces densément peuplés sont correctement nommés. 0-1-2-3
Le repère spatial délimitant la répartition de la pop. est correctement identifié. 0-1
Tâche Situer un espace

L’espace densément peuplé est correctement situé en mobilisant des repères spatiaux pertinents (directions cardinales, régions administratives, villes ou repères vus en classe).

0-1-2-3-4

L’espace faiblement peuplé est correctement situé en mobilisant des repères spatiaux pertinents ( villes ou repères vus en classe).

0-1

Dans l’espace faiblement peuplé, une exception est située en mobilisant des repères spatiaux pertinents (directions cardinales, villes ou référence à la frontière).

0-1-2

7. Piste(s) pour la certification des apprentissages

Cette tâche peut être reproduite facilement à d’autres échelles comme celle de la France, de l’Europe et du Monde.