Formation géographique – 3e année – Risques naturels

FHG – 4e année – Risques naturels (sismiques et d’inondation)

1.Contextualisation dans le parcours d’apprentissage en géographie

Les effets des catastrophes peuvent se décrire et peuvent avantageusement être illustrés.

La capacité d’un élève à illustrer un phénomène requiert des savoir-faire et des connaissances spécifiques tels que manipuler des représentations numériques de l’espace, retrouver des images verticales à des dates données, sélectionner l’altitude et l’angle de vue adapté pour mettre en évidence un phénomène …

2. Documents

Google Earth Pro (la version Pro permet de retrouver des images d’archive contrairement à la version en ligne en date du mois de mars 2021)

3. Consignes

1. Effectuez une recherche afin de dater le tsunami responsable de la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon

2. Sur Google Earth Pro, enregistrez trois vues:

      • La première vue disponible avant la catastrophe
      • la première vue après la catastrophe
      • une vue récente

3. Sur la base des deux premières vues, identifiez au moins 4 destructions importantes (ou modifications majeures de l’occupation du sol) du fait du tsunami

4. Sur la base de la dernière vue, identifiez trois aménagements qui visent à limiter le risque du fait des tsunamis dans cet espace.

5. Créez un profil du relief à cet endroit et à l’échelle de la plaine littorale afin de mettre en évidence la vulnérabilité de cet espace et les deux dispositifs de protection visibles vis-à-vis d’un tsunami. Commentez  cette vulnérabilité et ces dispositifs de protection en quelques mots.

6. Décrirez ce qu’est devenu le village en arrière plan de la vue.

4. Exemple de production(s) attendue(s)

1. Le tsunami responsable de la catastrophe nucléaire de Fukushima a lieu le 11 mars 2011.

2. Vues avant la catastrophe, après la catastrophe et après le réaménagement.

Décembre 2009 14 mars 2011 Novembre 2020

3. Destructions importantes du fait du tsunami

    • Le village en arrière plan est détruit
    • Le bois qui longe le littoral disparait
    • Les infrastructures agricoles (serres) sont détruites
    • Le cordon dunaire disparait en partie
    • Une lagune apparait et isole la plage du continent

4. En novembre 2020, on observe une série d’aménagements qui visent à protéger les populations des tsunamis tels que:

    • la reconstruction du cordon littoral
    • le comblement de la lagune et la reforestation d’un cordon littoral
    • la disparition de l’habitat dans des espaces à moins de 1km du littoral: entre le littoral et une route surélevée qui fait office de digue.

5. Profil du relief à l’échelle de la plaine littorale

  • La vulnérabilité est caractérisée par la faiblesse de l’altitude de la plaine littorale. À plus de 4 km de la côte, l’altitude n’est encore que de 2 mètres.
  • Il existe deux obstacles à la propagation de la vague d’un tsunami: la dune littorale qui fait environ 5 mètres de hauteur et à environ 3km de la côte, une route parallèle à la côte et surélevée à environ 6 mètres de haut

6. Ce qu’est devenu le village.

À l’exception de son cimetière et de l’un ou l’autre bâtiment, le village est remplacé par un parc et un mémorial sur une bute. Les environs du village sont aménagés en centrale solaire avec des panneaux photovoltaïques.

5. Apprentissages à structurer dans le cours

  • Tâches: décrire la répartition d’un aléa à l’aide de vues (avant/après) –  illustrer des aménagements du territoire à l’aide de la comparaison de vues – Illustrer la vulnérabilité d’un espace à l’aide d’un profil du relief,
  • Savoirs: termes pour décrire l’occupation du sol: littoral, cordon littoral, dunes, espace côtier, serres, centrale solaire …
  • Savoir-faire: manipuler un globe virtuel: sélectionner des vues à des dates données et les enregistrer en plaçant un titre et une date, créer et enregistrer un profil du relief.

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et des acquis

La pondération est fonction du niveau de l’apprentissage (première phase de l’apprentissage ou un élément consolidé).

Éléments évalués Critères de qualité Pondération
Tâche Illustration des effets de l’aléa à l’aide  de vues aériennes Les dates vues sont correctement sélectionnées 0 à 2
Les images sont correctement référencées et partagées 0 à 2
Les destructions du fait du tsunami sont correctement identifiées et les mots pour les caractériser sont corrects 0 à 4
Illustration d’aménagements à l’aide  d’une vue aérienne L’image est correctement référencée et partagée 0/1
Les aménagements sont correctement identifiés et nommées 0 à 3
Illustration de la vulnérabilité et d’aménagements à l’aide d’un profil du relief Le profil est correctement réalisé et partagé (profil au bon endroit et à l’échelle de la plaine littorale) 0 à 2

La vulnérabilité fait référence à la faiblesse de l’altitude de la plaine littorale
Les dispositifs de protection font référence au cordon dunaire et à la route qui forment des digues
L’évolution de l’occupation du sol à l’échelle du village est correcte

0 à 2
0 à 2
0 à 2

7. Pistes de transfert

N’importe quel espace littoral dans les environs de Fukushima (l’importance des dégâts est fonction de l’occupation du sol et des caractéristiques de la plaine alluviale).

Des espaces ailleurs frappés aussi par un tsunami, par exemple à Palu en 2018 où les dégâts sont plus limités dans l’espace du fait de la quasi inexistance d’une plaine littorale et la reconstruction qui est très lente.