1. Contextualisation :

Le calendrier peut-être utilisé en début d’année, mai aussi tout au long de l’année, pour travailler différents apprentissages géographique et historique. Il permettra d’appréhender le temps scolaire pour des jeunes qui parfois ne l’ont pas ou peu vécu. Ce calendrier, construit en début d’année, sera un outil pour se situer dans le temps vécu, celui de l’année scolaire. Il sera aussi un outil sur lequel revenir régulièrement au cours de l’année en y indiquant, par exemple, les anniversaires et activités particulières de la classe et de l’école (sorties, spectacles, …) ou en y plaçant des traces “visuelles” des activités vécues

2. Interdisciplinarité :

Cette activité peut se faire en collaboration avec les cours de mathématiques (échelles, nombre, unités de mesures) , FLE, sciences (chaleur-températures) et arts (couleurs chaudes/froides)

3. Documents :

  • Le journal de classe ;
  • Un calendrier en 3 volets ;

4. Consignes :

5. Des exemples de production :

6. Les apprentissages :

  • Les repères de temps vécu : jour – mois – années – trimestre – semaine – weekend- les saisons – les fêtes
  • Les repères du temps scolaire : la rentrée scolaire, les congés scolaires – la journée d’école – les heures de “50 minutes” – la récréation – le temps de midi – l’horaire de cours – les différents cours, …
  • Les repères du temps (climat) vécu : les saisons – chaud/froid
  • Les repères spatiaux à l’échelle mondiale : zones froides-tempérées et chaudes, continents, points cardinaux, …
  • Les éléments de paysage, de relief : …
  • Situer dans le temps :
    • ex. “le mois de février est après celui de janvier, mais avant celui de mars. Février est un mois d’hiver”, …
    • le spectacle … a eu/aura lieu dans … jours, … semaines, juste avant/après …
  • Situer dans l’espace :
    • il faut plus chaud près de l’équateur et plus froid près des pôles, …
    • le Sahara est situé en Afrique, …